• Je fais évoluer doucement le prototype référence de Technocodes, en voici la version 2.5. Pas de nouvelle fonctionnalité à proprement parlé mais quelques évolutions, en voici le détail.

    Les nouveautés :

    • Changement d'orientation du panneau en mode portrait,
    • Nouveaux graphismes, nouveau mode d'emploi du panneau,
    • Le boîtier renfermant le circuit est désormais imprimé en 3D et donc sur mesure,
    • La surface de marquage est prise en sandwich entre du lexan 1mm et du PVC expansé 3mm,
    • La led a été déportée à l'extérieur de la surface de marquage afin de ne pas avoir à perforer l'impression car cela créait des bavures,
    • L'étiquette NFC est désormais collée au dos du panneau, aucun problème de détection à travers 4 mm de plastique,
    • La photo sert désormais de traqueur Augment pour la réalité augmentée afin de visualiser le monument en 3D et le faire pivoter,
    • Utilisation de cache vis pour la fixation du panneau.

    Cliquez sur les images pour les agrandir...

    Version 3 du projet de panneau de Technodes Version 3 du projet de panneau de Technodes Version 3 du projet de panneau de Technodes

    Partager via Gmail

    3 commentaires
  • Mes premières impressions 3DJ'ai reçu la machine cette semaine, impatient de tester "la bête", une Easy Up 120 plus de chez A4, je vous livre ici mes premières impressions...

    Une fois déballée de son grand carton de livraison, force est de constater que la machine est minuscule, pas plus encombrante qu'une laser perso.

    Après quelques réglages automatiques de planéité et de hauteur de buse, me voilà prêt à lancer ma première impression du boîtier de Technocodes renfermant le coupleur de piles et la carte électronique. (J'ai dessiné au préalable la pièce sous SketchUp et je l'ai exportée au format STL).

    Deux heures plus tard, la pièce est imprimée. C'est long me direz-vous... eh bien non ! Imaginez le temps d'usinage pour fabriquer cette pièce sur une micro fraiseuse... sans compter que pendant que la machine imprime, vous pouvez faire cours, la machine est très silencieuse, quelques claquements se font cependant entendre lors de l'impression de grande surface. 

    Mes premières impressions en 3DCette pièce peut être imprimée suivant deux méthodes (la coque à l'endroit ou à l'envers), ce choix est important car les surfaces en contact avec le plateau ne sont pas terribles après le décollage de celui-ci. (rayures et traces blanches...), un conseil, portez des gants car l'enlèvement de la matière de construction n'est pas facile (je ne vous fait pas une photo du pansement que j'ai au doigt !). Prétendre le contraire n'est pas honnête même si A4 dans son manuel d'utilisation déclare que cela peut être une activité ludique et destressante ! 

    Pour les surfaces qui ne sont pas en contact avec le plateau la qualité des impressions est assez bluffante malgré quelques rayures ça et là. La précision est également au rendez-vous. Avec une bobine d'ABS noire, la teinte est vraiment sympa, un anthracite profond... La rigidité est tout à fait satisfaisante avec des parois de 2 mm même si la machine n'imprime pas de formes pleines mais des couches en nids d'abeilles.

    Sur la pièce imprimée coque à l'envers, il est impossible d'enlever la couche de construction au fond du boîtier. Cette méthode est cependant préférable car l'intérieur est masqué lorsque le panneau est assemblé.

    Je dois aussi ajouter que la forme de la pièce met la machine en difficulté car avec d'autres pièces plus "pleines", il est fort probable que l'imprimante s'en sorte mieux...

    Assez de bla bla... les résultats en photos...

    Impression coque à l'endroit

    Mes premières impressions 3D

    Mes premières impressions 3D

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Impression coque à l'envers

    Mes premières impressions 3D

    Mes premières impressions 3D

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Mes premières "impressions" et celles des élèves !

    Passé le coté "magique" des premières impressions, il faut, au fur et à mesure, affiner les réglages afin d'améliorer la qualité.

    Je ne vous dis pas la bobine des élèves ;-) quand il ont vu le truc en action... mal de tête assuré, tant les questions fusent "ça coûte combien ? vous allez fabriquer des armes ? vous pouvez me faire un bracelet ? et moi, une coque pour mon téléphone ? deux heures, c'est long, non ? vous pouvez imprimer un coeur artificiel ?, y'a qu'une couleur possible ? Une bobine en argent ou en or c'est possible ? et des cellules humaines ?...)

    Tout est loin d'être parfait, état de surface, enlèvement des surplus de matière, réglage de la buse parfois capricieux... mais la machine ouvre de nouveaux horizons. Vous ne direz plus à vos élèves, "non ! cette forme, c'est impossible à fabriquer au collège... !" Ma micro fraiseuse risque de rouiller cette année !

    Et si le web 3.0 était celui des objets ?

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Exercice html

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Un peu perdu dans l'exploration des nouveaux programmes 2016..., je me suis essayé à pondre une fiche séquence type en reprenant les intitulés du socle de compétences au travers d'un exemple lié au projet de ce blog...

    Je décline la fiche sous la forme de logos correspondants à : La situation déclenchante (questions), le travail attendu, les ressources fournies et les recherches des élèves... 

    Si vous avez une critique, je suis preneur car pas vraiment convaincu...

    La fiche séquence

    Une maquette de fiche séquence en technologie collège 2016  au travers d'un exemple...

     

    Une maquette de fiche séquence en technologie programme 2016  au travers d'un exemple...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Les fiches synthèses, ressources, exercices... liées à ce projet sur ce blog ont été pour une grande majorité réalisées sous Microsoft Publisher. Même si ces fiches sont disponibles au format PDF, il est difficile de les modifier dans ce format afin de les adapter à sa propre pratique pédagogique d'où la nécessité pour vous de disposer du logiciel de mise en page de Microsoft.

    La nouvelle version de la suite bureautique communautaire Libre Office 4.0 permet de palier ce problème car elle ouvre les fichiers sous Publisher en respectant précisément la mise en page, j'ai procédé à plusieurs tests. Cette nouvelle version comporte également de nombreuses nouvelles fonctions et son interface a été revisitée. Elle offre une alternative plus que crédible à Microsoft Office.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Depuis la rentrée, je dispose d'un tableau numérique dans ma salle de technologie, et tous les jours, je peste contre ce tableau qui n'a d'interactif que le nom. Aujourd'hui, par exemple, je ne peux plus projeter sur mon tableau blanc et annoter au Véléda un site web ou alors les choses ne sont pas vraiment simples... Aussi, j'ai essayé de connecter un Ipad au vidéoprojecteur afin d'oublier à jamais ce fichu TNI !

          

    Vous pouvez relier l'Ipad au vidéoprojecteur via un câble ad hoc mais vous perdez toute mobilité et cela est vraiment dommage. Personnellement, j'ai privilégié une connexion wifi qui me laisse toute latitude pour me déplacer dans la salle, prendre une photo d'un document ou d'un projet élève. On peut également imaginer une situation ou plusieurs tablettes seraient connectées à ce vidéoprojecteur.

    Procédure pour connecter l'Ipad à un vidéoprojecteur :

    1- Installez une connexion wifi sur l'ordinateur relié au vidéoprojecteur (un point d'accès wifi est à installer sur votre réseau, une clé ou une carte wifi devra être installée sur le poste relié au vidéoprojecteur si celui-ci n'est pas un portable).

    2- Installez AirServer sur son ordinateur, (11 euros pour trois postes mais vous pouvez tester gratuitement le service pendant 7 jours).

    3- Connectez l'Ipad au même réseau wifi que le poste relié au vidéo projecteur.

    4- Activez AirPlay sur l'Ipad en double cliquant sur le bouton Home puis en déplaçant vers la droite la barre des applis ouvertes, un bouton AirPlay (triangle et rectangle) apparaît, activez la recopie vidéo.

    5- L'Ipad est connecté au vidéoprojecteur, vous pouvez activer l'affichage plein écran sur le poste. A vous maintenant d'installer des applications de saisies de notes, d'annotation de pdf, de saisie de photos... sur la tablette (perso, j'ai installé Skitch, GoodReader et NotesShelf - Ces applis sont payantes (5 euros environ l'appli mais elles sont vraiment performantes). L'Ipad est aussi très pratique pour filmer des objets et les projeter, pour cela utilisez l'appli Appareil Photo de la tablette.

                          

    Partager via Gmail

    votre commentaire